SECRET IDENTITIES (Glenat Comics)

SECRET IDENTITIES

Contient les numéros 1-7 de la série SECRET IDENTITIES (2015)
(Joines-Faerber/Kyriazis)

Le pitch :
THE FRONT LINE est un groupe de super-héros basé au Canada mais mondialement reconnu pour avoir réussi à empêcher une invasion extraterrestre. Composé de personnages sympathiques et courageux (dont la fille du président des Etats-Unis), l’équipe pense sérieusement à accueillir dans son sein un nouveau membre : Crosswind, qui peut manipuler l’air et qui leur vient en aide depuis plusieurs semaines. Malheureusement, ce dernier est une taupe, recrutée par des ennemis du groupe pour découvrir tous leurs secrets. Et dieu sait qu’ils en ont des secrets, les membres de FRONT LINE, souvent peu avouables.

Jay Faerber est un excellent scénariste, très peu connu en France et à mon sens pas assez reconnu aux Etats-Unis. Vous avez pu le voir sur quelques épisodes de Génération X avec Terry Dodson en VF mais sinon il est plus connu pour son run sur les Titans (après Devin Grayson) ou sur sa série indépendante NOBLE CAUSES qui est un petit bijou.
Après une grosse période sans nouvelles (au moins 10 ans), c’est avec plaisir que je le retrouve sur une série de super-héros et j’ai donc commandé ce TPB sans hésiter même si le principe de départ ne me plaisait pas. En effet, on a droit pour le 952ème fois à une nouvelle version de la JLA ou des AVENGERS vu sous une perspective différente. Avec tous ces titres indépendants qui font de la JLA sans parler de la JLA et qui promettent un angle d’attaque différent, on commence à friser l’overdose, surtout que Faerber l’avait déjà fait sur NOBLE CAUSES. A savoir si vraiment on allait avoir une bonne histoire et une approche originale, bref, si ce comics allait être une bonne surprise, le dessinateur m’étant totalement inconnu.
La réponse est oui !
Pour faire simple, j’ai pris énormément de plaisir à lire ce recueil. L’histoire est très bonne et Faerber (aidé de Brian Joines au scénario) arrive à donner en quelques pages une réelle identité à ses personnages et surtout à nous faire intéresser à leurs secrets. Il y a de très bonnes idées, comme ce speedster qui à deux femmes et deux familles très éloignées et qui ne peut pas lire sur des tablettes (le temps d’affichage étant trop long) ou alors cette sorte de Spider-Man au féminin, super-héroïne le jour et humoriste ratée la nuit. Encore une fois, ce n’est pas très original (Busiek et Anderson ont limite la même approche sur ASTRO CITY) mais c’est très bien fait, parfaitement exécuté.
On pourra tout de même reprocher un effet catalogue à l’histoire, chaque super-héros du groupe ayant forcément un secret abordé durant l’histoire. Ce n’était pas obligé, surtout que certains sont traités assez superficiellement.
Nous sommes, comme souvent chez Faerber, face à une histoire construite autour des personnages (character-driven en VO) mais il ne faut pas oublier l’action, qui fonctionne plutôt bien, avec une menace cosmique digne des Célestes chez Marvel.
Bref, un comics qui regorge de plein de bonnes idées, pas originales mais qui bout à bout livrent une histoire vraiment sympathique. Encore une fois, je ne connais pas l’envers du décor, mais il me semble que la fin est assez précipitée, ce qui peut faire penser au fait que la série était prévue comme une ongoing et s’est arrêtée faute de lecteurs. Ou alors les auteurs ont prévu un deuxième volume (auquel cas les pages de fin nous précisant le destin de tous les personnages et leurs secrets mettent tout en l’air). Je penche pour le premier cas néanmoins.
Niveau dessins c’est pas mal du tout. Ilyas Kyriazis semble très doué, il livre des planches dynamiques, lisibles, claires et ses personnages sont bien différenciés. Il semble plutôt pas mal sur les expressions et mérite qu’on le suive de près.

Donc ce SECRET IDENTITIES est un excellent ouvrage, qui mérite d’être lu. Sans avoir une approche originale, il propose une histoire très sympathique avec une excellente caractérisation dont certains auteurs superstars du moment feraient bien de s’inspirer. De très bons dessins. Très recommandé même si la fin précipitée gâche un peu le plaisir.

et demi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s